Don d’embryons

Don d’embryons

Le don d’embryons est un traitement de reproduction très simple, doublé d’un haut pourcentage de réussite. Il consiste à transférer des embryons provenant de traitements préalables ayant réussi et donnés de façon anonyme par des couples qui sont déjà devenus parents, pour que d’autres parents puissent mener une grossesse à terme et avoir un bébé sain chez eux.

Ces embryons sont cryoconservés car ils proviennent de couples qui, parvenus à une grossesse après avoir réalisé un cycle de fécondation in vitro, nous autorisent à les utiliser pour d’autres patientes qui en ont besoin

Avantages de l’adoption embryonnaire

  • Elle ne requiert pas de stimulation ovarienne, mais un traitement médical minimum pour préparer l’endomètre.
  • Le taux de réussite est le même quel que soit l’âge de la femme.
  • L’adoption embryonnaire peut être adaptée pour les couples hétérosexuels, pour les femmes célibataires ou pour les couples du même sexe.
  • Les embryons proviennent de donneurs à la fertilité vérifiée, et qui ont été au préalable évalués de façon exhaustive pour écarter les pathologies psychologiques, physiques ou héréditaires.
  • Le coût économique est très réduit par rapport à d’autres traitements, puisque le travail en laboratoire de FIV se limite à la décongélation et à l’observation.

Étapes à suivre

  1. Préparation de l’endomètre. Ce processus a pour objet de préparer l’utérus pour accueillir le ou les embryons. Le traitement consiste à administrer des comprimés par voie orale ou à utiliser des patchs cutanés d’œstrogènes jusqu’au transfert, puis à prendre des ovules vaginaux de progestérone. On fait coïncider le début du traitement hormonal avec la menstruation de la femme. Il convient de mener un contrôle échographique pour identifier le moment adéquat pour le transfert. Ce processus est également possible en cas d’absence de règles.
  2. Dévitrification d’embryons. Les embryons provenant de la banque d’embryons sont décongelés pour être transférés le jour-même.
  3. Transfert embryonnaire. Cette intervention ne se fait pas sous sédatif, c’est un processus indolore ; nos gynécologues transfèrent le ou les embryons à l’aide d’une fine cannelure et sous contrôle échographique, ce qui permet de voir la zone de l’utérus la plus appropriée pour les y déposer.
  4. Pronostic. Une fois écoulés 12 à 14 jours depuis le transfert, arrive le moment de la confirmation ou pas de la grossesse. Une prise de sang confirmera s’il y a grossesse ou pas.

Efficacité

Le don d’embryons est, avec le don d’ovules, l’un des traitements offrant le plus fort pourcentage de réussite, car il peut atteindre 90 % au bout de trois cycles. En général, on ne transfère qu’un seul embryon car le taux de réussite dépasse les 60 % à la première tentative, indépendamment de l’âge de la femme. La seule condition requise est d’avoir un utérus normal et être en bonne santé.

Découvrez sans obligation





Notre équipe

SALOMÉ LÓPEZ GARRIDO

Directeur du département international
Département International

ÁNGELA MURA

Commercial
Département International